Fédération Française de Génétique Humaine

Réseaux partenaires

Histoire de la génétique

Hommages

La Genetique en deuil

C'est avec beaucoup de tristesse que les généticiens de la SFGH ont appris le décès de leur collègue Jean-Luc Rossignol, professeur émérite qui fut directeur de l'Institut Jacques Monod (université Paris VII - Diderot à Paris).
Nous vous prions de trouver en attaché le faire part qui nous est parvenu et nous adressons à sa famille nos plus sincères condoléances.

Le bureau de la SFGH

Disparition du professeur Yves Nordmann

Nous avons la tristesse de vous faire part du décès de monsieur le professeur Yves Nordmann survenue le jeudi 20 août à l'âge de 80 ans.

Elève du professeur Georges Shapira à Cochin, Yves Nordmann, après une formation initiale en pédiatrie, s'est spécialisé dans l'exploration du métabolisme. Professeur agrégé des universités en biochimie au retour de l'université de Stanford, il a travaillé à l'hôpital Ambroise Paré avant de prendre la responsabilité du service de biochimie de l'hôpital Louis Mourier en 1971. Il a créé en 1974 le centre de référence pour le diagnostic et la prise en charge des patients porphyriques. Très investi en recherche, il a fondé une école dont sont issus de nombreux médecins et biologistes. Dès 1980, Yves Nordmann a été le premier à mettre au point le traitement des porphyries aiguës hépatiques par l'hème contribuant à sauver de nombreuses vies.
Reconnu par ses pairs, Yves Nordmann a été régulièrement plébiscité au conseil national des universités. Il a marqué profondément ses nombreux élèves par la finesse de son approche clinique, son humanisme, la rigueur de ses raisonnements et son dévouement à ses patients.

Une cérémonie a eu lieu le lundi 31 août à 15 heures au cimetière des Bulvis, 108 route de l'Empereur à Rueil-Malmaison (92).

Dans le respect des volontés de la famille, ni fleur ni couronne.

Arnold Munnich

Hommage à Joelle Boué

Joelle Boué (1926-2014)

 

"Parmi les pionniers de la génétique, Joëlle Boué occupe une place essentielle et sa disparition récente laisse endeuillée toute la communauté génétique. En effet, c'est elle qui réalisa en 1970 le premier diagnostic prénatal en France, avec l'aide des gynécologues de la Maternité de Port Royal et de Baudelocque, en collaboration avec le laboratoire de Kurt Hirschhorn à Londres.[...]"

Lire la suite du texte écrit par Simone Gilgenkrantz et Brigitte Simon Boui sous l'impulsion de Jean Louis Mandel.

Décès du Docteur Jacqueline FRAISSE

J.FraisseNous apprenons avec tristesse le décès du Docteur Jacqueline FRAISSE, alors qu’elle était dans sa 93ème année.

Madame FRAISSE a fondé en 1970 le laboratoire de cytogénétique avec le soutien et dans le service d’hématologie du Professeur BRIZARD au centre hospitalier de St Etienne (Loire). C’était le début de la cytogénétique et le centre hospitalier de St Etienne s’est ainsi retrouvé dans le cercle restreint des pionniers de cette spécialité .
Elle a acquis, grâce à ses travaux et de nombreuses communications une stature internationale et le petit laboratoire stéphanois était reconnu à l’étranger.
Elle a développé la cytogénétique constitutionnelle et hématologique et a transmis le laboratoire en 1987 au Docteur Marie Françoise AUBRET-BERTHEAS.

Lire la suite : Décès du Docteur Jacqueline FRAISSE

Un savant et humaniste nous a quittés : Hommage à Josué Feingold

Josu& FeingoldNé en 1933, Josué Feingold s’est tourné vers la génétique après ses études de médecine et son internat en pédiatrie en optant pour une formation en Faculté des sciences. Il a compris très tôt l’importance des mathématiques en génétique, et approfondi l’aspect statistique et probabiliste de la discipline. Inspiré par les recherches du généticien James Neel - qu’il a connu lors d’un séjour aux Etat-Unis, et qui a, selon ses propres termes, marié l’épidémiologie et la génétique - Josué Feingold a créé en France cette nouvelle discipline, qu’il a nommée, à la suite de Newton Morton : la Génétique épidémiologique. Il l’a développée d’abord en tant que chercheur dans l’unité de Génétique médicale dirigée par Jean Frézal, puis dans l’unité 155 « Recherches en génétique épidémiologique » qu’il a créée en 1976 au sein de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), localisée au Centre international de l’enfance fondé par le grand pédiatre Robert Debré.

Lire la suite : Un savant et humaniste nous a...

Disparition du Pr. Howard Cann

Howard Cann

 

Le Professeur Howard Cann, américain d'origine mais français de résidence et de cœur depuis 30 ans, ayant grandement contribué à la renommée du Centre d'Etude du Polymorphisme Humain à Paris, est décédé le 3 mai 2014 à Paris à l'âge de 85 ans.

Le Centre d'Etude du Polymorphisme Humain (CEPH) - Fondation Jean Dausset, rend hommage à ce pionnier de la génétique des populations, ce grand scientifique passionné. [lire la suite]